L’expo du Mémorial, c’est pour bientôt

Bonjour à tous,

Petit rappel, pour ceux qui s’intéressent à la BD historique et plus particulièrement à celles qui traitent de la Shoah : l’exposition “Shoah et Bande dessinée” organisée par le Mémorial à Paris ouvrira ses portes le 19 janvier 2017.

Crimes de papier, retour sur l’affaire Papon, que j’ai publié en 2012 chez Actes Sud fera partie de cette grande exposition qui retracera l’histoire de toute la production BD sur ce sujet de 1944 à nos jours.

Pour ma part, c’est en lisant Maus d’Art Spiegelman que j’ai découvert la puissance du médium BD dans le registre de la transmission et du témoignage. L’histoire de ce fils qui raconte ce que son père a vécu dans les camps et le rapport délicat qu’il entretient avec cette mémoire m’a bouleversée à l’époque et fait naître, sans doute, l’envie d’écrire sur ce sujet.

La Shoah est un sujet difficile qui peut rebuter. Mais j’ai énormément appris en travaillant sur l’affaire Papon et en lisant des livres d’Histoire sur cette période car on touche à des sujets fondamentaux, profondément humains, qui peuvent nous faire comprendre bien des aspects du monde d’aujourd’hui.

J’avais notamment découvert les travaux de l’historien Georges Bensoussan, dont l’excellent Auschwitz en héritage? qui met en exergue les mécanismes de gestion des hommes potentiellement criminels. Ces travaux rejoignent à mon sens l’idée de la “chaîne de mort” développée par Maître Michel Zaoui pendant le procès Papon et que je retranscris en partie dans ma BD. Cette idée qu’une bureaucratie peut devenir criminelle et donner le sentiment d’une totale irresponsabilité à ses armées  d’exécutants.

Aujourd’hui, mes recherches sur ces sujets son terminées. Je ne pense pas réécrire un jour sur ce thème de manière directe. Néanmoins, je me replonge parfois dans un livre ou dans un film qui traite de ce sujet. Car si je suis convaincue qu’il faut savoir mettre l’Histoire derrière soi pour pouvoir avancer, une piqûre de rappel, de temps en temps, permet aussi de remettre les choses à leur place.

Pour en savoir plus sur cette exposition, je vous invite à consulter le site du Mémorial ici :

Shoah et bande dessinée au Mémorial

 

Très belle année à tous,

 

Johanna